L'association est née en 1989 (parution au Journal Officiel en janvier 1990). A l'époque l'Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme, créé en 1976, comptait trois formations :


  • la maîtrise de sciences et techniques en aménagement, créée en 1985, devenue maîtrise de sciences et techniques en aménagement et développement territorial durable dans les années 1990 ;

  • le DESS - Diplôme d'Etude Supérieure Spécialisé - urbanisme opérationnel, créé en 1981;​

  • et le DESS AGEST - Aménagement et Gestion des Equipements, Sites, et Territoires touristiques - est né en 1989.​
     

Organisation de voyage d'études et de loisirs, visites, participation au forum inter-universitaire d'aménagement, organisation de conférences étaient les principales activités des différentes promotions. Après une dizaine d'années d'activités, l'association a périclité en 2002.
Après quelques années de sommeil et une tentative de relance,
l'association s'est réactivée en 2007, avec une ambition plus grande, l'Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme comptant dorénavant cinq formations en urbanisme, tourisme, environnement et paysage, et solidarité internationale, avec plus de 180 étudiants. Ces formations sont :



  • ​Licence professionnelle Chargé(e) de Projets en Solidarité Internationale et Développement Durable (CPSIDD)

  • Licence 3 Aménagement, Urbanisme et Développement Territorial Durables (LAUDTD)

  • Master professionnel Urbanisme : Stratégies, Projets et Maîtrise d'Ouvrage (USPMO)

  • Master professionnel Urbanisme : Paysage et Evaluation environnementale et Projets de Territoires (UPEPT)

  • Master professionnel Aménagement et Gestion des Equipements, Sites et Territoires touristiques (AGEST)

 

A partir de 2014, l'ambition est lancée de diversifier les actions étudiantes au sein de l'IATU afin de redonner un souffle à l'association. C'est dans cette dynamique-là qu'un nouveau logo est adopté.

Sous l'impulsion de quelques étudiantes, l'IACTU!, journal des étudiants de l'IATU, voit le jour en 2014.

S'ensuit l'année suivante, le Festival du court-métrage de l'IATU.